Archives par mot-clé : #JOurnéeDuneQuarantaine

#RetourAuPays quotidien d’une quarantaine #Part6 #Covid19

Samedi 04 avril 2020


Réveillée vers minuit,

Le ciel bleu

Ça été difficile de me rendormir jusqu’au petit matin. C’est là que le cerveau se met au travail. Il repasse des pans de ta vie où tu te poses des questions….si c’était à refaire, le ferais-je pareillement ? Quand tel m’a parlé ‘j’aurai du répondre plutôt comme ceci, pourquoi as-tu fouetté ton fils ce jour-là, pourtant il te disait la vérité….le cerveau refuse de dormir lui aussi.


Les réseaux deviennent comme un défouloir…. Heureusement pour moi, je connais la limite à ne pas franchir. Surtout que derrière ces publications fun, se trouve un message. À chacun de trouver une stratégie pour vivre ce repli sur soi. Toujours faire ressortir un côté fun que ce soit le confinement ou la quarantaine. Je pense même que je vais rédiger un billet sur des actions à mener en famille durant ces temps-ci. Le but étant de me préparer moi-même aux retrouvailles avec la mienne.
Le matin pointe son nez pendant toutes ces réflexions. Les rayons du soleil s’infiltrent dans la chambre. Je pousse un soupir et me lève du lit. Prières, toilettes et voilà qu’on cogne à ma porte. Il est 8 heures, c’est l’heure de la ronde des deux médecins qui assurent notre suivi. Ils veulent savoir si j’ai bien dormi, si j’ai besoin de quelque chose. Ils me diront qu’afin d’éviter les contacts physiques ; on va se référer dorénavant au groupe WA pour toutes sollicitations de leurs parts. Ce que je trouve logique d’ailleurs. Puisque la veille, il était question que nous évitions les contacts physiques au max.

Eau de javel et éponge


Après leur visite, j’entame avec le nettoyage des toilettes : gants, serpillière, détergent ; eau de javel, eau chaude, seau, éponges…. Musique gospel en fond ! Au boulot ! 
J’essore la serpillière pour la rincer la dernière fois quand le petit-déjeuner est servi vers 9 h 45. Je prends ma douche et m’installe devant ma machine. Je reçois le coup de fil de sieur Leuwe. Le décès du Dr Tchouamo, nous touche particulièrement,  il veut se rassurer de comment j’ai dormi. J’en profite pour échanger avec les garçons. Ils sont en plein nettoyage du côté de Douala. Le rituel des échanges sur Whatsapp se poursuit.

Un ange –gardien appelé Mimi
Je suis en plein sur Facebook jusqu’à 13 h quand mon ange-gardien Mimi, me fait parvenir ma bouilloire, ma gourde, un gobelet ….du citron et du gingembre . Le bonheur quoi ! Surtout en ces temps-ci ! Merci infiniment ange-gardien. Il faut remarquer qu’avec les nouvelles directives, nous ne descendons plus à la réception. On annonce à l’un des médecins qu’on recevra un paquet, il se charge d’aller le récupérer et nous le fait parvenir dans les chambres. Donc je n’ai pas vu ma gentille Mimi, on a échangé uniquement par téléphone…. Merci encore.

Toutou, Titi et Mimi


Je contemple mon paquet et retire chaque item avec délicatesse, on fait connaissance, ma bouilloire va se nommer Titi, la gourde Mimi, le gobelet Toutou…..No comment !
Je prends le temps de les nettoyer correctement.  Les pauvres, ils n’ont  surement jamais mit autant e temps dans de l’eau chaude (rire).

Je prends mon déjeuner juste après et je continue à surfer. Je check mes mails. Jusqu’à 17 : 36 quand le dîner est servi ! Je ne fais même pas de commentaire, je récupère juste. C’est quel service rapide ça ? Bref ! Je suis au téléphone avec mon frère qui m’informe que les rapatriés du côté de Bastos, n’ont même pas encore eu leur déjeuner. Ça m’attriste encore. J’essaie de trouver quelques choses de fun à poster sur Facebook, et je me rappelle de mon application boomerang…. Bref, c’est parti pour un petit moment de délire là-bas.
Le temps lui, refuse de passer, alors il faut improviser. Heureusement, c’est samedi donc, il y aura #TheVoice, je fais rapidement une publication pour savoir quelle boisson chaude permet une relaxation sur Facebook avant de me concentrer sur TF1.

Au-revoir ma belle Olivia

Ma belle Olivia

….à peine je commence que je tombe sur le profil de Bozard qui annonce de décès de Olivia Mbangwe ! Seigneur ! Je l’ai connu quand j’étais à la radio à Douala, c’était vers 2010. Elle était drépa et sensibilisait énormément à ce sujet. Pendant, longtemps, elle s’accrochait sur l’art comme vecteur de guérison entre autres. Elle était       co-présidente de Manita, une association qui avait été créée en 2008 et contribuait à l’amélioration du dialogue interculturel à travers l’art et la santé, une vision nécessaire au développement sanitaire et social des populations défavorisées. Elle décède si loin de sa famille… Aie ! C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai finalement regardé la suite de #TheVoice Jusqu’à ce que je m’endorme . Même l’appel des enfants pour me souhaiter bonne nuit n’a rien pu faire. Merci les garçons , je vous aime très fort.
Zéro la vie! Va chère Olivia!Va…