Archives par mot-clé : #LaZone2020

MASA 2020 : Didier Toko  » […MASA ZONE, c’est une première, ce côté du MASA, va refléter la créativité qu’on retrouve dans nos villes africaines dans les domaines des arts visuels graffiti, la mode, la danse et la musique…] »

Le MASA, le Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan en cette 11e édition, accueille pour la première fois en son sein, la Zone MASA, du 07 au 14 mars 2020 à Abidjan. Un espace dédié à l’urban street art africain. Afin d’être éclairé sur les objectifs et la raison d’être d’une telle initiative, nous avons rencontré pour vous le promoteur Didier Toko, acteur culturel camerounais très connu sur le continent qui a réuni ses pairs autour de cette vision.

VISION ARTISTIK – Comment nait l’idée de la Zone au MASA 2020. C’est quoi concrètement cette initiative.

DIDIER TOKO – La Zone au MASA ou MASA ZONE vient du fait que pendant mes participations antérieures au MASA, il n’ y avais pas vraiment un espace d’expression à tout ce qui est street and urban art africain, et sachant ce que ça représente comme grosse part de marché de nos jours non seulement, pour la musique mais pour toute cette industrie créative.

Pour les artistes c’est l’occasion de proposer leurs créations devant les diffuseurs du monde entier et surtout les diffuseurs venant du continent (constitués de directeurs de festivals, propriétaires de salles, tourneurs, bookeurs, médias spécialisés, labels etc….

Et pour les professionnels c’est de se regrouper pour la première fois ensemble pour trouver des entames de solutions à nos problématiques diverses, qui vont de la mobilité, la recherche des financements jusqu’aux diverses coopérations possible entre nous. 

VISION ARTISTIK – Quelles sont les personnes concernées par la zone ? À qui s’adresse la zone ? 

DIDIER TOKO Les personnes concernées par cette plateforme sont tout d’abord les artistes, ils ont besoin de diffusions et d’être distribués, le MASA est l’un des plus grands marchés sur le continent, normal que ce soit une grosse plateforme d’opportunités pour eux, puis s’ensuit les professionnels qui eux , ont des moments d’échanges et des workshops pour permettre aux uns et aux autres, de se mettre en réseau autour du MASA et les autres institutions africaines qui visent la promotion culturelle, c’est aussi une occasion de réseauter par rapport à nos divers projets structurants et pour en finir, il y’a aussi le public africain (celui d’Abidjan pour le moment) qui est concerné parce que c’est un public qui vit et consomme le made in Africa dans tous les genres actuellement, c’est aussi un marché en pleine croissance et c’est à nous au travers de ce genre de projet de les conquérir.

VISION ARTISTIK – Quelles sont les articulations de la zone ?

DIDIER TOKO –  Y’aura bien sûr un concert tous les soirs à l’esplanade du palais de la culture de Treichville, dans la journée, il y aura un peu plus tôt des activités professionnelles (Forums, workshop, échanges…) toujours au palais de la culture, y aura aussi une forte présence des arts visuels graffiti, de danse et des performances de mode.

VISION ARTISTIK – Quelles sont les personnes derrière l’initiative ?

DIDIER TOKO –  Un groupe d’entrepreneurs culturel africains donc je suis à la tête pour le moment, mais il y’a la cheville ouvrière au-delà de mon équipe de Douala qui est constitué des personnes comme Mr Kajeem, Mr Didier AWADI, Madame VANESSA KANGA, Mr Paul Edouard ETOUNDI, Mr Jacques EYANGO, Mr Abdoulaye SANGARÉ, Madame NASH, Mr Fredy MASSAMBA, Mr Mory TOURÉ, Mr Mike EPAKA, Mr Fabrice MVOUTI, Mr Selhami BAKARY ,Madame Armène DOUA, Madame Sophie KOUROUMA bien sûr sous la coordination du Professeur YACOUBA KONATÉ directeur du MASA et le comité artistique international du MASA pour ne citer que ceux-là.

VISION ARTISTIK – En quoi c’est un avantage pour un artiste d’être sur la zone alors qu’il y a des scènes off dans le MASA.

DIDIER TOKO –  Justement parce que c’est une sélection officielle, mais cela n’enlève en rien au fait que l’artiste en off a les mêmes chances de détection que ceux en ‘in’, vu que les professionnels vont partout et le public aussi, la seule spécification est que sur la Zone MASA la diffusion est ciblée, c’est uniquement pour les Arts Street d’Afrique et du monde pour respecter le thème de cette édition (Afrique Monde)

VISION ARTISTIK – Comment va se déployer la zone dans le MASA ?

DIDIER TOKO –  La zone c’est le MASA, d’ailleurs nous disons MASA ZONE, cest une première, donc, ce côté du MASA, va refléter la créativité qu’on retrouve dans nos villes africaines dans les domaines des arts visuels graffiti, la mode, la danse et la musique, on essaiera d’être présent avec nos codes urbains au niveau de la scénographie.

VISION ARTISTIK – C’est une première pour cette initiative, quel est l’objectif derrière ?

DIDIER TOKO –  Pouvoir assurer cette première édition en respectant au mieux le cahier des charges qu’on s’est fixé et se mettre au plus vite pour préparer la prochaine.

VISION ARTISTIK – N’avez-vous pas peur que le MASA absorbe la zone en termes de contenu, d’activités etc…?

DIDIER TOKO –  NON parce que LA ZONE comme je l’ai dit plus haut c’est le MASA, c’est une activité du MASA et d’ailleurs nous l’appelons plus  MASA ZONE.

VISION ARTISTIK – C’est quoi la suite de la Zone après le MASA ?

DIDIER TOKO –  On décidera tous ensemble pendant nos échanges et nos rencontres sur le MASA, pour le moment se réunir c’est déjà le plus grand défi et ce n’est pas facile croyez-moi, l’espoir étant d’être plus nombreux et greffer autour du MASA pour mieux se mettre en réseau.

VISION ARTISTIK – Autre  chose  que nous devons savoir  par rapport à la Zone?

DIDIER TOKO –  OUI Rendez-vous du 07 au 14 Mars 2020 à Abidjan.

JE SUIS DANS LA ZONE !!!!!!

ET VOUS AUSSI

LOLLLL

À très vite.

#LaZone2020
#MASA2020
#AfrikaToTheWorld
#SoFunSoCreativ