Archives par mot-clé : IFC Douala

FestiRock 2018 – Briser le silence pour faire dompter le rock!

Un festival qui célèbre le rock en alliant les musiques du terroir à ce rythme engagé et endiablé. Rendre un vibrant hommage à Johnny entres autres, des invités locaux qui vous feront danser au rythme des guitares électriques, voilà un peu ce qui vous attend à L’IFC de Douala le 17 février prochain. 

Affiche FESTIROCK2018

Un festival né du désir d’Arthur Himins et ses potes de vulgariser ce rythme qui leur est cher. Pendant que les jeunes se trémoussent sur des airs beaucoup plus jeunes, eux ils sont choisis le rock comme moyen d’expression. Un choix qui n’a pas toujours été facile d’affirmer. Il a fallu du temps pour que le regard des autres change à l’écoute du jeune groupe les pioneers
C’est dans cet élan de vulgarisation qu’ils ont décidé de mettre sur pied un festival dédié complètement au rock, et qui heureusement se porte plutôt bien.
Après 3 ans à écumer les salles des cabarets dans la ville de Douala, l’institut français de Douala leur tend les bras pour cette 4e édition qui se déroulera sous le thème « break the silence ».

Les objectifs de cette édition ont été donnés durant la conférence de presse qui s’est tenue il y a peu à Bali chez Kiki Elame, producteur et féru de bonne musique.
Un concept qu’on devrait encourager surtout que, les artistes présents vont adapter leurs musiques au rock.
Moi, je vous dis déjà pourquoi je serais là-bas ce jour :

– Le Festirock fait la promo non seulement du rock, mais aussi de notre culture africaine et camerounaise en particulier au travers de notre musique
– Le Festirock est un évènement 100/100  Live (tout, comme j’aime) , avec la musique dans son état naturel, énergique et brut.
– La rubrique Domptez le Rock (créée par la co-promotrice Domy Hod) permettra aux artistes non-rockers de s’en imprégner en faisant leurs chansons en mode rock
– Vous écouterez les artistes invités à savoir Sadrak , Stéphane Akam et Skill Papy en version rock.
– Enfin, vous aller découvrir des groupes de rock qui exercent au Cameroun…… Si si il y en a ! 

                                                                           Bande annonce du festival.

 

Carte de rock fan.

Maintenant que vous savez tout ceci, encourageant ces jeunes en souscrivant à la carte de  rock fan afin de les motiver à poursuivre leur rêve de  dompter le rock au Cameroun!….. D’ici là rdv le 17 !
 

Mes coups de cœur de janvier 2018 à l’IFC de Douala


Il y a quelques jours, la directrice de l’IFC Amandine Sagne et Abraham Nana responsable communication m’ont invité avec d’autres confrères à la présentation du programme de l’IFC pour les mois de janvier et février 2018. Je vais m’attarder sur des rendez-vous que je trouve super top. 
De ce programme, j’ai déjà mes coups de cœur.
Déjà que pour la première moitié du mois coté santé, ça n’a pas vraiment été la joie. Heureusement, je vais beaucoup mieux et je souhaite partager avec vous mes coups de cœur pour ce mois.
J’ai eu le plaisir de rencontrer Landry Nguetsa metteur en scène de la pièce ‘père inconnu’. Une pièce théâtrale qui me parle tellement. Parfois, quand on vit une situation, on sait mieux que qui ressentir les émotions qui sont véhiculées. Vraiment bravo à la cie Emintha. C’était le 19  janvier dernier. 

« Père inconnu », l’histoire de ces enfants dont les pères existent seulement dans la pensée de la maman. Ils ont fui de leur responsabilité et pour les plus audacieux se pointent quand l’enfant a réussi à un examen ou a refait sa vie dans l’opulence ! D’autres attendent de souffrir longuement de remords pour après venir demander des excuses. Certains pour vouloir paraître bien en société rejettent carrément ses enfants qui n’ont pas été conçus dans le mariage (chose que l’on attribut très souvent à la femme à tort malheureusement).
 Les plus bargots diront que l’enfant recherchera toujours son père un jour …. Ok! 
Ce qu’on oublie souvent de mentionner, c’est le trouble psychologique que subit cet enfant qui est exclu complètement de l’amour paternelle. Même si une présence physique paternelle comble le vide, c’est un vide de carapace, car à l’intérieur, l’enfant souffre atrocement.

 Dans sa quête d’identité paternelle, il y a des fortes chances que l’enfant prenne en compte des mauvais modèles.
Les mamans qui réussissent tant bien que mal à élever des enfants dont le père est porté disparu (rien à voir avec un père décédé) sont à féliciter. Si vous observer bien, ces enfants ont deux extrêmes caractères : certains deviennent papa poule pour leurs enfants, d’autres ne savent pas vraiment exprimer leurs sentiments vis-à-vis de leurs enfants et n’aiment pas beaucoup les débats.

De toutes les façons, moi, je vous recommande énormément cette pièce. Elle décrit parfaitement l’état d’âme d’une enfant de 16 ans en manque de repère. J’apprends même que ce texte est au programme scolaire des classes de 4e au Cameroun. 
À voir absolument !
Ce mois, j’irais à la rencontre de  Sally Nyolo et Pamela Badjogo également.

Sally Nyolo, grande artiste dans l’âme et ambassadrice de l’Unicef séjourne au Cameroun depuis peu. A son actif 7 albums solos et un nombre incalculé de collaborations à différents projets musicaux et sociaux. Dans le cadre de «voix de femmes»,  elle aura à ses côtés la talentueuse Palema Badjogo . Deux voix africaines, deux fortes personnalités, une Afrique musicale et un moment de bonheur nous seront réservés, je le sais !
Pour celles qui aspirent chanter, et même les professionnels du chant, Pamela animera un mini atelier sur initiation aux vocalises ouest africaines.

Au-delà de donner de leur voix, l’évènement « voix de femmes » met la femme au centre des préoccupations. Elle doit pouvoir être autonome et penser faire son activité à grand échelon, même si, elle fait face a nombreuses difficultés. Une grande a conférence sur ‘entrepreneuriat et autonomisation des femmes africaines » est prévu pour le 25 janvier dès 17H 30 . Juste après la conférence, je retrouve Agathe Djokam, magnifique danseuse et chorégraphe qui sort d’une création, elle sera sur scène avec Amelie Messaga et Nathalie Mangwa pour une représentation de ANGELA’S sous fond de musique de Lady B. ANGELA’S c’est peu l’histoire de la femme noire forte qui a lutté pour son émancipation.

Deux jours de pur bonheur puisque le 26 justement ce sera LE concert. Aie j’ai hâte!!!!!! RDV à la salle de spectacle à 20H.
Je termine ce mois avec la « caravane des 10 mots » de l’association « Entre2vers » qui lancera ses activités avec une conférence débat sur le thème « la langue : révélateur d’identité et outil et lien social ». 
Durant la caravane, il faudra être créatif pour mettre en évidence les mots : accent, bagou, griot, jactance, ohé, placoter, susurrer, truculent, voix et volubile.
Bon le temps de bien assimiler tout ceci, je vous reviens avec mes coups de cœur du mois de février !
 

Fête de la musique 2017 : La ville de Douala offre des scènes de choix!

Comme tous les ans , on se retrouve encore cette année pour célébrer la musique dans la ville de Douala.
Différents plateaux seront offerts afin que les artistes confirmés et en herbe, puissent communier avec le public dans un espace ouvert. Le but étant de développer une proximité avec les populations.
Même si cette fête est entachée par le décès de l’artiste camerounaise Liza T, nous garderons le sourire pour cette celebration qui justement rend honneur au travail des poètes de belles mélodies.

A l’institut Francais de Douala.

Nous aurons en têtes d’affiches  Ben Decca, Ekambi Brillant, Salatiel, Dynastie le Tigre, Askia, le featurists, Michael Kiessou, Lornoar, Tizeu, Franko, Blaise B, Lynda Raymonde entre autres , mais aussi de révélations et jeunes talents dont il faudra faire le détour pour découvrir.

Selon la directrice  déléguée de l’Institut Français  à Douala, Amandine Sagnes « cette année, nous mettons cette fête sous le signe de la popularité, la sécurité, la bonne humeur, la fête populaire. 
L’IFC à Douala ne fête pas qu’un seul jour de musique, elle dédie toute cette semaine à la musique avec un grand concert 100% live  qui sera offert le 24 juin prochain ».
Pour Loïc Legros, responsable de l’animation culturelle de l’IFC à Douala « La catégorie  jeunes talents a eu à répondre à un appel à candidature afin d’être programmé, 11 groupes ont été retenus. On y retrouvera différents styles. Le spectacle sera présenté en deux temps ;   16 h-19h pour les découvertes et dès 19h pour les artistes confirmés »
«Il sera question d’accompagner les artistes vers la professionnalisation avec justement deux orchestres qui vont jouer avec eux en live  (L’Équipe du sud avec Serge Epoh et le Jioloci band avec Deko Ebongue)» a rapellé Abraham Nana, en charge de la communication à l’IFC à Douala.
Entre deux scènes, les populations présentes pourront poser des questions et discuter directement avec leurs stars et également participer aux jeux-concours afin de gagner des lots.
L’IFC promet différents styles  de toutes les générations, un bel ensemble de cohésion et de fraternité… Il ne manque plus qu’aux fans de bonne musique live, de faire le déplacement le 24 juin prochain dès 16h à l’esplanade de l’IFC de Douala au boulevard de la Liberté. La régie sera assurée par Marcel et Hervé deux des techniciens chevronnés que compte l’Institut.
C’est libre et gratuit pour tous!
 

Rendons-nous à présent à l’entrée de la  gare Bessengue de Douala.

Ce sont les artistes gospels qui vont nous distiller des chants d’adoration. Ils sont plus d’une trentaine qui seront là : Barakah, Amand Chrystal, Christelle Libai, Blanche Blessing, Cyril Etame, Balo, Dave Bayiga entre autres.
Pour Ella Sarah présidente du FAMUG Cameroun (Forum des Artistes et Musiciens Gospel du Cameroun ), qui chapeaute cette scène, «cette année le fils conducteur est : gospel music, rythme et multilinguisme pour la gloire de Jésus».
Comme innovation, Ella Sarah se veut rassurante,  « 4 grandes sections meubleront cette édition. Un accent sur la culture camerounaise : le multilinguisme, les rythmes du terroir qui vont contribuer à la cohésion sociale, les langues car on est d’abord Camerounais avant d’être anglophone ou francophone et le rap avec une dizaine d’artistes avec lesquels on reviendra sur le salut de l’humanité ».
Un moment fort où j’invite tous les chrétiens à s’y rendre peu importe la dénomination réligieuse. Comme par tout ailleurs, cette scène est libre et gratuite également.
 

Un tour du côté de Bonapriso au castel hall à 18 h, pour la FNAC live.

Cette  scène  mettra en scène des artistes à l’instar de Zangaléwa, Tenor, X. Maleya, Daphne, Ben Decca, Stanley Enow, Nicole Mara, Dynastie le Tigre, Mathematique, Trésor Mvoula et Singuila qui en profitera pour partager des  titres de son 4e album intitulé #Entredeux. Des titres connus par le public à l’instar de #Rossignol ou encore #AyMama.
 

Le restaurant Bolongui vous accueille du côté de Bali.

Qui sont ceux qui aiment le reggae, dance hall,  ragga, house,  slam ?Si vous êtes fans de tonton Boudor, Duc Z, Nowel, Skill papy,Pol’ Ahnry ,Armel Welaj, MArsi Essomba le slameur ou encore Flora Houang…..je vous invite à célébrer la musique de ce côté avec plusieurs autres artistes. En guest star Mr Dog si vous avez écouté la pub de #Mutzig sa voix vous dira assurément quelque chose!À découvrir absolument!
Le rendez-vous est pris à ancien secrétariat dès 16H. Entrée libre et gratuite.

Vous n’êtes pas loin du stade Cicam? Super!

Vous ne pourriez passer à côté du  géantissime légendaire Manu Dibango qui est l’invité special  cette année et parrain  du concours MützigSTAR 2017 qui sera effectivement lancé ce 21 juin 2017.
Sur cette scène qui célèbre la zik du Mboa, vous aurez Tenor, Daphne, Dynastie le tigre, Salatiel, Richard Amougou et Mathématique…..un air de fraicheur en cette célébration.
Le stade Cicam vous y attend dès 16h.

Vous aimez l’art? la peinture, le bodypainting, l’art culinaire?

Si vous êtes à Akwa Douala #AfricaLounge vous reserve un moment exquis en compagnie des arts pluriels.
Exposition des œuvres de Felix Fokoua (tableaux et dessins lives).

Bodypainting avec Keulion et surément beaucoup de bouffe!

Voilà quelques scènes qui ont retenu  notre attention pour la ville de Douala..nous espérons que vous n’allez pas rester cloitré chez vous alors que la musique sera faite pour vous! Bonne fête à tous les artistes.
Nous ne saurons vous souhaiter une bonne lecture sans avoir une pensée pour tous ces artistes qui sont partis. Merci à vous pour la vie! Éternel vous demeurez dans les mélodies…!

 

Festival international du film de Cannes : Comme si nous y étions!

Affiche originale du festival de Cannes 2017 @creditPhoto: The Hollywood Reporter

L’institut français du Cameroun, antenne de Douala va vibrer au rythme du festival de Cannes du 17 au 22 Mai 2017.
Pour l’ouverture du 70e festival de Cannes qui se tiendra ce soir, nous aurons le plaisir de vivre la retransmission de cette cérémonie à l’Institut Français du Cameroun antenne de Douala. Un moment de rencontres et d’échanges comme si nous étions effectivement sur la croisette. Au programme visionnage du film  #Julieta  de Pedro Almodovar.
Durant 8 jours, des projetions seront au programme pour le bonheur des cinéphiles. Des films qui ont remporté des prix durant l’édition 2016 du festival. On remarque un vaste choix de différents genres drame, fantastique,et aussi animation. Les enfants  pourront visionner le film #Là-Haut  de Pete Docter et Bob Peterson , un film d’animation  le 21 mai à 16H,

 

Nos 2 coups de cœur durant cette semaine:

  • #WULU, un film franco-sénégalais avec Ibrahim Koma, la chanteuse Inna Modja et Quim Gutiérez qui sera diffusé le 18 mai 2017 à 20h. En plus de la présence de l’acteur Ibrahim Koma pendant la projection, signalons que c’est également la sortie mondiale du film.
  • #FELICITE , un film Franco-Senegalo-Belge avec Véronique Mputu, Papi Mpaka et Gaetan Claudia qui sera diffusé le 21 mai à 18h. Ce film a été consacré  » Étalons d’or » au FESPACO 2017.

Notons que pour cette édition 2017 du festival de Cannes, l’acteur Ibrahim Koma est l’invité de l’IFC Douala. Il animera un masterclass sur le jeu d’acteur pendant 2 jours; du 17 au 19 mai de 14h à 18h.
Nous allons vivre ce moment comme si nous étions sur la croisette…..A très bientôt!
Bon je vais m’apprêter pour la retransmission en direct…..suivez moi   ici pour quelques temps forts!