Archives par mot-clé : Douala

Sponsorisé : Canal+Cameroun présente son nouveau décodeur HD

Le 6 mars dernier s’est tenu à la salle canal Olympia Douala la conférence  de présentation du nouveau décodeur HD donné par le groupe Canal + Cameroun.

Une nouvelle technologie qui améliore notre expérience Tv à travers une image et un son de haute qualité. Au-delà, ce nouveau décodeur permet de regarder plus de 20 chaines en HD et lorsque vous l’obtenez, vous avez droit au câble HDMI.

Image de la conférence
Image de la conférence
Image de la conférence

Afin de mieux comprendre son fonctionnement, nous sommes allés à la rencontre de Gustave Flaubert TSASSE, directeur des opérations chez Canal+Groupe.

Gustave Flaubert TSASSE , directeur des opérations CANAL+groupe

La conférence qui était présidée par Mireille Kabamba directrice générale de canal + Cameroun a rappelé en qui concerne certaines chaînes retirés du bouquet Canal + en France  : « les territoires africains ne sont pas concernés. L’accord de distribution des chaînes TF1, TFX et TMC en Afrique a été renouvelé début 2018 pour plusieurs années encore. Les abonnés en Afrique peuvent être rassurés ».

M TSASSE et M DJEUTCHEU responsable communication

Ce nouveau décodeur permettra aux abonnés de mieux gérer les programmes et avoir une main mise sur le type de programme à suivre.
Pour plus d’infos c’est ici!

Culinaire :Et de deux pour la boulangerie le grenier !


Vous vous souvenez qu’il y a peu ( decembre dernier), nous nous  rendions pour la première fois lors de l’invitation du chef Cyrille Van Der Stuyff, le meilleur ouvrier de France 2015 à la boulangerie pâtisserie Le Grenier à Akwa…..  Lire ici
Après notre visite à Akwa, justement, la boulangerie a décidé d’ouvrir un autre point de vente cette fois-ci à Bonanjo face Camair-Co le 25 février  2018. Nous y étions pour vous!

@creditphoto: LeGrenier

Les bons points :

  • Bonanjo étant un quartier administratif, c’est evident que ce point de vente fera le plein d’œuf pour ceux qui veulent rapidement un sandwich  pendant la pause, ils pourront même avoir des sandwichs faits avec du pain local ( halal y compris). Une formule unique dont la boulangerie met un point d’honneur.N’oublions pas que nous avons également des boissons chaudes, une spécialité du point de vente de Bonanjo
Présentation des pâtisseries à base de farine locale aux invités @creditphoto: LeGrenier
  • Quand on prend la peine de bien observer, on se rend compte que c’est presque la seule boulangerie offrant du pain local  dans le coin en plus c’est facilement accessible. On ne peut pas ne pas apercevoir quand on est face Camair-co (pharmacie joss)
  • La disposition des produits….c’ est beau et attrayant,de belles couleurs et des saveurs variées pour les pâtisseries…..toutes faites  à base de produits du terroir.
De belles couleurs, de belles saveurs @creditphoto : LeGrenier
  • Nous restons admiratifs du fait que les produits vendus sont faits à base de farine locale et pour moi c’est ici que tout se joue!  
  • Je me vois déjà concocter de bons petits canapés à base de pain local pour mes convives le 16 mars prochain jour de mon anniversaire.

D’ailleurs lors de l’ouverture de ce point de vente, les clients venus pour la dégustation on pu se rendre compte des différents types de pains fait à base de farine de patate, de plantain, de manioc et autres. 

Des produits du terroir à transformer en farine avant utilisation @creditphoto: LeGrenier

Au menu, nous avons eu des petits canapés à base de pain aux arachides et  à la noix de coco ( mon kiff perso). Ce jour là, les retours que nous avions eu quand je partais étaient positifs ! On espère que la qualité de service va suivre afin que le plus de monde  puisse venir se ravitailler.

Sandwichs à base de miel, d’arachide et de noix de coco @creditphoto : LeGrenier

Je vous invite donc à vous y rendre pour une petite pause en journée. Je vous recommande fortement le pain à la noix de coco.
En soirée , plus besoin de faire la queue pendant 30 mins pour avoir du pain, surtout du pain de bonne qualité et fait à base de produits locaux . Pensez vous ravitailler.
Vous avez l’adresse désormais ! Allez y!

FestiRock 2018 – Briser le silence pour faire dompter le rock!

Un festival qui célèbre le rock en alliant les musiques du terroir à ce rythme engagé et endiablé. Rendre un vibrant hommage à Johnny entres autres, des invités locaux qui vous feront danser au rythme des guitares électriques, voilà un peu ce qui vous attend à L’IFC de Douala le 17 février prochain. 

Affiche FESTIROCK2018

Un festival né du désir d’Arthur Himins et ses potes de vulgariser ce rythme qui leur est cher. Pendant que les jeunes se trémoussent sur des airs beaucoup plus jeunes, eux ils sont choisis le rock comme moyen d’expression. Un choix qui n’a pas toujours été facile d’affirmer. Il a fallu du temps pour que le regard des autres change à l’écoute du jeune groupe les pioneers
C’est dans cet élan de vulgarisation qu’ils ont décidé de mettre sur pied un festival dédié complètement au rock, et qui heureusement se porte plutôt bien.
Après 3 ans à écumer les salles des cabarets dans la ville de Douala, l’institut français de Douala leur tend les bras pour cette 4e édition qui se déroulera sous le thème « break the silence ».

Les objectifs de cette édition ont été donnés durant la conférence de presse qui s’est tenue il y a peu à Bali chez Kiki Elame, producteur et féru de bonne musique.
Un concept qu’on devrait encourager surtout que, les artistes présents vont adapter leurs musiques au rock.
Moi, je vous dis déjà pourquoi je serais là-bas ce jour :

– Le Festirock fait la promo non seulement du rock, mais aussi de notre culture africaine et camerounaise en particulier au travers de notre musique
– Le Festirock est un évènement 100/100  Live (tout, comme j’aime) , avec la musique dans son état naturel, énergique et brut.
– La rubrique Domptez le Rock (créée par la co-promotrice Domy Hod) permettra aux artistes non-rockers de s’en imprégner en faisant leurs chansons en mode rock
– Vous écouterez les artistes invités à savoir Sadrak , Stéphane Akam et Skill Papy en version rock.
– Enfin, vous aller découvrir des groupes de rock qui exercent au Cameroun…… Si si il y en a ! 

                                                                           Bande annonce du festival.

 

Carte de rock fan.

Maintenant que vous savez tout ceci, encourageant ces jeunes en souscrivant à la carte de  rock fan afin de les motiver à poursuivre leur rêve de  dompter le rock au Cameroun!….. D’ici là rdv le 17 !
 

Mes coups de cœur de janvier 2018 à l’IFC de Douala


Il y a quelques jours, la directrice de l’IFC Amandine Sagne et Abraham Nana responsable communication m’ont invité avec d’autres confrères à la présentation du programme de l’IFC pour les mois de janvier et février 2018. Je vais m’attarder sur des rendez-vous que je trouve super top. 
De ce programme, j’ai déjà mes coups de cœur.
Déjà que pour la première moitié du mois coté santé, ça n’a pas vraiment été la joie. Heureusement, je vais beaucoup mieux et je souhaite partager avec vous mes coups de cœur pour ce mois.
J’ai eu le plaisir de rencontrer Landry Nguetsa metteur en scène de la pièce ‘père inconnu’. Une pièce théâtrale qui me parle tellement. Parfois, quand on vit une situation, on sait mieux que qui ressentir les émotions qui sont véhiculées. Vraiment bravo à la cie Emintha. C’était le 19  janvier dernier. 

« Père inconnu », l’histoire de ces enfants dont les pères existent seulement dans la pensée de la maman. Ils ont fui de leur responsabilité et pour les plus audacieux se pointent quand l’enfant a réussi à un examen ou a refait sa vie dans l’opulence ! D’autres attendent de souffrir longuement de remords pour après venir demander des excuses. Certains pour vouloir paraître bien en société rejettent carrément ses enfants qui n’ont pas été conçus dans le mariage (chose que l’on attribut très souvent à la femme à tort malheureusement).
 Les plus bargots diront que l’enfant recherchera toujours son père un jour …. Ok! 
Ce qu’on oublie souvent de mentionner, c’est le trouble psychologique que subit cet enfant qui est exclu complètement de l’amour paternelle. Même si une présence physique paternelle comble le vide, c’est un vide de carapace, car à l’intérieur, l’enfant souffre atrocement.

 Dans sa quête d’identité paternelle, il y a des fortes chances que l’enfant prenne en compte des mauvais modèles.
Les mamans qui réussissent tant bien que mal à élever des enfants dont le père est porté disparu (rien à voir avec un père décédé) sont à féliciter. Si vous observer bien, ces enfants ont deux extrêmes caractères : certains deviennent papa poule pour leurs enfants, d’autres ne savent pas vraiment exprimer leurs sentiments vis-à-vis de leurs enfants et n’aiment pas beaucoup les débats.

De toutes les façons, moi, je vous recommande énormément cette pièce. Elle décrit parfaitement l’état d’âme d’une enfant de 16 ans en manque de repère. J’apprends même que ce texte est au programme scolaire des classes de 4e au Cameroun. 
À voir absolument !
Ce mois, j’irais à la rencontre de  Sally Nyolo et Pamela Badjogo également.

Sally Nyolo, grande artiste dans l’âme et ambassadrice de l’Unicef séjourne au Cameroun depuis peu. A son actif 7 albums solos et un nombre incalculé de collaborations à différents projets musicaux et sociaux. Dans le cadre de «voix de femmes»,  elle aura à ses côtés la talentueuse Palema Badjogo . Deux voix africaines, deux fortes personnalités, une Afrique musicale et un moment de bonheur nous seront réservés, je le sais !
Pour celles qui aspirent chanter, et même les professionnels du chant, Pamela animera un mini atelier sur initiation aux vocalises ouest africaines.

Au-delà de donner de leur voix, l’évènement « voix de femmes » met la femme au centre des préoccupations. Elle doit pouvoir être autonome et penser faire son activité à grand échelon, même si, elle fait face a nombreuses difficultés. Une grande a conférence sur ‘entrepreneuriat et autonomisation des femmes africaines » est prévu pour le 25 janvier dès 17H 30 . Juste après la conférence, je retrouve Agathe Djokam, magnifique danseuse et chorégraphe qui sort d’une création, elle sera sur scène avec Amelie Messaga et Nathalie Mangwa pour une représentation de ANGELA’S sous fond de musique de Lady B. ANGELA’S c’est peu l’histoire de la femme noire forte qui a lutté pour son émancipation.

Deux jours de pur bonheur puisque le 26 justement ce sera LE concert. Aie j’ai hâte!!!!!! RDV à la salle de spectacle à 20H.
Je termine ce mois avec la « caravane des 10 mots » de l’association « Entre2vers » qui lancera ses activités avec une conférence débat sur le thème « la langue : révélateur d’identité et outil et lien social ». 
Durant la caravane, il faudra être créatif pour mettre en évidence les mots : accent, bagou, griot, jactance, ohé, placoter, susurrer, truculent, voix et volubile.
Bon le temps de bien assimiler tout ceci, je vous reviens avec mes coups de cœur du mois de février !
 

Keywords4Success : 5 raisons d'y être !

De plus en plus au Cameroun on entend parler de motivational speakers. Des personnes qui arrivent à nous faire ressortir le potentiel que nous avons en nous. Elles arrivent à nous faire sortir de notre zone de confort pour mieux appréhender nos défis et nos challenges. Coach Prudy Wafo en est une! Elle sait  faire ressortir nos aptitudes et capacités les plus cachées et les mettre à leurs niveaux réel !  Notre destin nous appartient….prenons en soin.


Le 20 janvier elle sera à l’hôtel StarLand à Douala pour une conférence sur la motivation.
Voici pour vous, cinq raisons du coach pour vous convaincre de ne surtout pas rater ça ! Keywords4Success KW4S

1) La conférence KW4S a pour but de donner les fondamentaux aux participants pour être dans un état d’esprit de gagneur, de conquérant. De lui apprendre à découvrir ses talents , de les exprimer et d’en faire un métier générateur de revenus. Un état d’esprit positif et galvanisé est un catalyseur pour venir à bout des obstacles éventuels.
2 ) KW4S permettra au participant de se donner les moyens d’être plus compétitifs sur le marché de l’emploi.
3) Pour des personnes qui souhaitent multiplier des sources de revenus, grâce aux KW4S, elles  pourront être à même de performer dans sa carrière tout en développant des activités parallèles.
4) Grace à KW4S le participant sera capable de monter une affaire, de réaliser un business plan, d’avoir des aptitudes à créer une entreprise plus sereinement.
5) Le parcours et l’expérience dans l’entrepreneuriat comme en entreprise seront des exemples palpants et de sources d’inspirations.
Vous savez ce qui vous reste à faire n’est ce pas ?…..Save the date!

Culinaire : Une belle rencontre autour d'une fleur framboise avec Cyrille Van De Stuyft meilleur ouvrier de France 2015

J’ai passé une excellente journée le 19 décembre avec Cyrille Van der Stuyft. Meilleur Ouvrier de France 2015. Un chef très sympa avec qui j’ai pu déguster une fleur de framboise faite par lui et d’autres chefs de la boulangerie Le grenier.

C’était un super moment, surtout qu’il a démontré toutes les étapes pour réussir la recette du jour….. Une fleur de framboise miam miam

Pour réaliser cette recette qui met 30 mins environ, il faut travailler la pâte, la mettre en laisse, faire du crumble et une compote de framboises miammmm! Ensuite napper et enfourner encore!

Au finish ça donne ceci!

Nous avons profité pour visiter les locaux de la boulangerie le grenier. Leur spécialité ? C’est l’utilisation des produits locaux pour faire de la pâtisserie.

La  politique  de cette boulangerie, met en avant la farine de maïs, de plantain, de patate et de manioc dans la fabrication du pain entre autres comme nous a souligné Henri Tchoumkeu responsable de production. Une des raisons pour laquelle, les prix sont différents de ceux pratiqués ailleurs.
Mme Ndongfack , gérante de la boulangerie est revenue sur la qualité des produits offert aux clients. Une variété de pâtisseries et viennoiseries bien aménagée et au goût exquis vous y attendent.

Mme Ndongfack, Cyrille et M Tchomkeu Crédit photo : LeGrenier

En fait, je rencontre Cyrille Van Der Stuytf à l’occasion de sa visite dans l’un des boulangeries les plus en vues en ce moment dans la ville. Durant son séjour qui s’achève le 22, il va former d’autres chefs et surtout leur apporter des petites techniques, des tours de mains essentiels pour la pâtisserie, viennoiserie et boulangerie. Le Meilleur Ouvrier de France 2015 qui arrive au Cameroun pour la 2e fois, en a profité pour me donner le secret des bons croissants ! Tout le monde sait que j’en suis une mordue!
J’ai même pu faire un selfie avec lui!

Ce fut une belle rencontre. À présent je vous invite à vous rendre à la boulangerie Le grenier afin de vous procurer du vrai pain made in Cameroon……….. avec nos produits locaux ! 
Crédit photo : LeGrenier

Admirez Cyrille dans ses oeuvres!
 

 

Le tour de l’espoir, c’est mon coup de cœur pour ce début d’année 2018

Je me décide de me mettre aux sports cette année 2018. Oui oui il faut bien un début à toute chose surtout que c’est la saison des souhaits et des projets pour l’année à venir.
 D’ailleurs, je déteste courir donc du coup, je dois choisir entre la natation, la danse et le cyclisme. 
Pour le premier hum, me mettre en maillot de bain…Non je n’ai pas les formes qui vont avec….!
La danse, bon! je la pratique déjà un peu au quotidien, il me faut juste intégrer un groupe comme le #kunde. De la vraie transpiration quoi.

Le cyclisme….j’avoue que je penche beaucoup plus pour cette activité sportive surtout depuis une semaine, où, j’ai rencontré Tchale Watchou Robins Ex Joueur de rugby professionnel  et chef projet du Tour de l’espoir 2018  (ces rencontres exceptionnelles que nous faisons dans notre humble vie). 

M Tchale Robins et M Frederick Brindelle

J’etais  justement à Yaounde afin de participer à la conférence de presse donnée par Vivendi sports le 12 décembre dernier à l’hôtel Hilton.
J’ai été bluffé par le professionnalisme des organisateurs de cette conférence, comprenez donc mon émotion quand je vous dis que j’ai trouvé MON sport désormais.
@tchale66 and @doualanow

Le président de Vivendi village et membre du directoire Vivendi, Simon GILLHAM a savamment présenté le Tour de l’espoir qui se déroulera du 31 janvier au 4 février 2018 entre Douala et Yaoundé. Il s’agira de la Coupe des Nations de cyclisme des moins de 23 ans qui aura lieu pour la première fois en Afrique. Il a été particulièrement ému de lancer cet évènement au Cameroun. C’est normal surtout quand moi ( oui moi), je dois  y participer…. …Aie non ! Suis hors-jeu à cause de mon âge!  Ne riez pas beaucoup car rien de va m’empecher de faire du cyclisme en 2018!
M Honore Yossi président FECACYCLISME, M Robins Tchale et Simon GILLHAM

Comme maitre de cérémonie pour la circonstance Frederick Brindelle, journaliste de Canal+.
Comme sur un plateau télé il a reçu tour à tour le président de la fecacyclisme M Yossi qui est revenu sur l’importance d’un tel évènement au Cameroun « c’est la première fois qu’un tel événement se tient en Afrique et ça mérite d’être salué ». Il a egalement remercié remercie Vivendi  « Car c’est la première fois qu’un événement cyclisme va réunir plus de 150 pays. La Cameroun étant le pays qui va abriter ce grand événement« .
Pendant 1 semaine , il sera question d’arpenter trois villes Douala, Idenao et Yaoundé.
Avant d’y arriver tout de même, Vivendi va offrir des formations à des professionnels du milieu et il est prévu un don de vélo à la fecacyclisme. C’est ici que moi je me frotte les mains!!!! Il me faut bien un vélo pour m’y mettre n’est ce pas?
Frederick Brindelle, journaliste de canal+ et Simon GILLHAM(Pdt Vivendi Village)

Quand Robins Tchale Watchou international camerounais a pris la parole, je me voyais déjà en train de m’entraîner avec lui sur une piste !  (Carole arrête de rever!) Surtout que pour cette compétition, même si je suis pas éligible, car ce tour est réservé au moins de 23 ans, il y aura un déploiement média qui permettra de retransmettre cette première édition digne d’une vraie course avec vues aériennes notamment sur CANAL + et A+ sport….j’imagine déjà comment je vais voyager avec les cyclistes qui viendront de plus de plusieurs pays : Algérie, Burkina, Cameroun, Maurice, Maroc, Rwanda, Afrique du sud, Tunisie, côte d’Ivoire, rdc, mali, Érythrée, et Éthiopie (13 équipes au total pour cette CAN de cyclisme).
Autre chose qui me marque positivement dans cet evenement c’est la formation à l’intention des preneurs d’image des chaines de télévision. Pour un meilleur rendu visuel de la competition faudrait bien que nous ayons les notions de bases.
Le déroulement
Le tour de l’espoir 2018 comptera 4 étapes en ligne avec une journée de repos. C’est la ville de Douala qui donnera le départ depuis Canal Olympia Bessengué. 
Notons que la coupe des Nations U23 de l’union cycliste internationale UCI est un calendrier d’épreuves cyclistes sur route destinées aux coureurs de 19 à 22 ans.
Découvrez les étapes du Tour de l’Espoir, la première épreuve de la Coupe des Nations de cyclisme U23 (moins de 23 ans) entre Douala et Yaoundé, du 31 janvier au 4 février 2018

Présentation du Tour de l’espoir 2018

Notons que la coupe des Nations U23 de l’Union Cycliste Internationales (UCI) est un calendrier d’épreuves cyclistes sur route destinées aux coureurs de 19 à 22 ans.
Si il est vrai que « rien n’est aussi fédérateur que la musique et le sport » selon Simon Gilhman, sachez desormais que Vivendi  a construit des salles de cinéma et de spectacle en Afrique sub saharienne (8 existent à ce jour, une vingtaine d’ici 2018) dont deux sont en exploitation au Cameroun, à Douala et Yaoundé d’où partira et vers laquelle convergera le Tour de l’espoir 2018.
Bon à savoir: Vivendi est à la tête d’entreprises internationales réputées comme Canal +, Universal Music, Havas, Gameloft ou Dailymotion.
Pour avoir plus d’informaions sur la compétition je vous invite à aller sur le site. 
 

SUD2017 Cécile Bourne-Farrell : « "La Place de l’Humain", nous donne l’occasion de réfléchir à comment repenser la place de la personne humaine inhérente aux Droits fondamentaux».

La 4ème édition du festival SUD2017 sur le thème « La Place de l’Humain »  prend son envol ce jour dans la ville de Douala. Pendant une semaine, Doual’art aura le plaisir de vous savoir attentif aux activités qui vont meubler cette semaine festive jusqu’au 10 décembre 2017.
Nous avons rencontré pour vous le commissaire de cette édition , Cécile Bourne Farrel. Elle nous parle de son travaille durant le #Sud2017.

Cécile Bourne-Farrell et la princesse Marilyn Douala Bell de Doual’art.

 Bonjour Cécile, pourriez-vous, vous présentez à nos lecteurs ?
Je suis Cécile Bourne Farrell, curator indépendante basée à Londres depuis 4 ans. J’ai travaillé durant 7 ans au Musée d’art Loderne de la ville Paris, et pendant 6 ans pour le développement de la Méthode des Nouveaux Commanditaires en Espagne pour le Développement des résidences d’artistes et de programmes artistiques au sein du département de recherche sur la guerre et les conflits contemporains de l’université de King’s college à Londres.
Mon travail prend tout son sens de l’étymologie du mot curator, du latin curare qui signifie prendre soin. C’est celui faire se rencontrer des mondes différents, qui souvent ne se connaissent pas.
Affiche officielle du #SUD2017

Racontez-nous comment vous êtes devenue la commissaire du #SUD2017
J’ai rencontré le très regretté Didier Schaub et la Princesse Marilyn Douala Manga Bell, il y a 12 ans lors d’un symposium au Maroc, organisé par l’appartement22 à Rabat pour lequel j’assure la fonction de délégué curatorial. Depuis 2003, j’ai réalisé de nombreux projets en Afrique parmi lesquels l’hommage à Goddy Leye, grand artiste camerounais décédé trop tôt. Avec Marilyn Douala Manga Bell on s’est souvent croisées, et il a semblé logique de mutualiser nos expériences et nos façons de travailler. J’ai suivi de loin les éditions précédentes de 2007/2010/2013, j’ai été invitée par la Princesse pour le SUD2017 il y a deux ans et demi.
En quoi va consister votre travail durant cet évènement?
Ce qui est important à comprendre c’est que les projets du SUD ne tombent pas du ciel. Ils se construisent petit à petit avec et dans l’espace public durant 3 ans.  Il s’agissait tout d’abord pour moi, curator, de connaitre et comprendre le contexte, de m’initier à cette ville multi facette, qui est devenue aujourd’hui ma deuxième ville. Ensuite de prendre de la distance nécessaire pour estimer les enjeux d’une thématique aussi ambitieuse qu’est La place de l’Humain que nous avons choisie.
Pour cela, nous avons mis en place un comité scientifique composé d’un juriste, pédagogue, de psychologues, anthropologues et médiateurs, avec lequel nous avons travaillé avec l’équipe de doual’art dans le but de construire et compléter des compétences et connaissances liées à la DUDH. Ces données ont constitué la base de données pour les 16 artistes que nous avons sélectionnés dont 11 du continent africain. Nos premiers complices ont été les établissements scolaires avec qui nous avons réalisé des ateliers avec les équipes pédagogiques accompagnés d’artistes plasticiens. Nous avons avec l’équipe de doual’art choisi 5 quartiers SUD2017 en plus des établissements scolaires (Le Lycée Bilingue de Bépanda, le Collège Saint-Michel, l’école Publique New Bell Aviation et le Lycée Technique de Koumassi). Chacun de ces espaces ont été visités avec les artistes lors de leurs différentes résidences à Douala afin qu’ils s’imprègnent eux aussi des contextes. Sur cette base, ils ont proposé chacun des avant projets qui ont été minutieusement étudiés et analysés un par un, par des séances de travail collectives dans le but de mutualiser les expériences des uns et des autres.  Mon travail consiste à créer de façon méthodologique les étapes nécessaires à la mise en place de projets innovants et uniques pour les habitants, pour la ville de Douala.
20, c’est le nombre de fruits produits par ce travail qui dure depuis plus de deux ans dans l’idée d’apporter une plus-value à la ville. Ces 20 œuvres ont pour ambition de créer des repères visuels forts dans la ville comme La Nouvelle Liberté au Rond-Point Deido qui est devenu depuis son inauguration un emblème de Douala. Ce des œuvres uniques, certaines spectaculaires, d’autres plus insérées dans le quotidien des habitants de la ville… d’autres performatives et/ou temporaires.
 Le thème cette année met l’accent sur « La Place de l’Humain », comment ça va se traduire concrètement sur le terrain ?
« La Place de l’Humain », nous donne l’occasion de réfléchir à comment repenser la place de la personne humaine inhérente aux Droits fondamentaux. Nous sommes partis du constat que la DUDH– la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme est si rarement évoquée lors d’un cursus scolaire qu’il était approprié de revenir sur cet outil d’émancipation. Face à la perte de repères qui se révèle de plus en plus criarde au travers de violences diverses au quotidien, il semblait nécessaire de repenser la DUDH pour ce qu’elle est, un instrument de régulation des relations entre les hommes.
Cette question conduit de façon conséquente aux questions liées à L’HUMAIN ET L’HISTOIRE– L’Humain a un rapport au passé. Nous sommes humains parce que nous avons une histoire, parce que nous portons une histoire, parce que nous appartenons à une trajectoire histoire.
Comme les éditions précédentes, la relation à L’HUMAIN ET L’URBAIN est déterminante. L’humain a un rapport à l’espace et à l’autre. Le cadre de vie, selon son aménagement, renforce ou non notre humanité. Les aménageurs urbains stimulent(ou non) le vivre ensemble.
Enfin la PAROLE A LA JEUNESSE. L’humain existe aussi par récit et sa prise de parole publique. Cette parole partagée peut aussi l’aider à s’émanciper et à s’évader du réel… L’humain est capable d’utopie et de rêve.
Ce sont les quatre thématiques qui ont été investies par les artistes, chacun selon leurs sensibilités Ce sont des propositions de nature différentes qui oscillent entre la sculpture avec différents matériaux tels que le métal, le bois, les miroirs, en béton et sa forme la plus contemporaine, l’installation. C’est aussi de la peinture sur mur, sur métal, sur bois, sur latex, etc.. et la performance. Toutes ces œuvres sont de tailles variables et sont parfois monumentales.

Trailer #SUD2017 par Cleophée surVimeo

 Qui sont les artistes qui vont nous proposer des œuvres  sur les différents sites?
Nous avons invité 16 artistes parmi lesquels 11 du continent africain. Il s’agit de Mustapha Akrim (MAR), Iván Argote (COL/FRA), Sylvie Blocher (FRA), Justin Ebanda (CMR), Justine Gaga (CMR), Erik Goengrich (DEU) , Lucas Grandin (FRA), Chourouk Hriech (MAR/FRA) , Jean Jacques Kante (CMR) ,Michèle Magema (COD/FRA), Jean David Nkot (CMR) , Kamiel Verschuren (NDL), Trinity Session (South Africa), Hervé Yamguen (CMR) , Emile Youmbi (CMR) , Hervé Youmbi (CMR).
Ce sont des artistes de différentes générations aux parcours très singuliers qui sont sortis de leur zone de confort, de leurs repères de travail habituels. Ils ont chacun développé une énergie exemplaire pour être en phase avec Douala, ville indomptable et mouvante en permanence.
A Akwa nous allons assister à l’inauguration de l’œuvre Bien que je n’en aie pas le droit, je vous présente mes excuses de Sylvie Blocher, à la performance de Michèle Magema et à la présentation de son projet Le cercle qui sera inauguré en 2018.
A Bonanjo, l’œuvre Oui ma vie d’Ivan Argote, Rewriting the Universal Declaration of Human Right de Kamiel Vershuren et la performance, The gift et la présentation du projet The burden qui sera inauguré en 2018 de Justine Gaga.
A St Michel l’œuvre Station de mémoire de Justin Ebanda.
A New Bell seront inaugurées 6 œuvres à savoir Living together de l’artiste Emile Youmbi, DUDH de Hervé Youmbi, Empreinter les voix et Contes de Douala : Quoi l’Humain ? de Chourouk Hriech, Les chaises de la Dignité de Hervé Yamguen, Dream Pressure tester de The Trinity Session.
Respectivement au Lycée Technique de Koumassi et à l’avenue Um Nyobe, Article no 1 de Mustapha Akrim et Les dits et les non-dits de Jean David Nkot.
Au Lycée Bilingue de Bépanda Bépanda, Regarde-Toi de Lucas Grandin, Arena of Humanity and the Right of Business d’Erik Goengrich, Partage de différence de Jean Jacques kanté, Les équipes des Nations Unies de Kamiel Vershuren et Lucas Grandin.
A Ndogpassi III,  Empreinter les voix de Chourouk Hriech et DUDH d’Hervé Youmbi.
 Que prévoit le programme du #SUD2017
Le programme du SUD2017 prévoie l’inauguration de toutes les œuvres citées plus haut. Les inaugurations se passeront dans une ambiance en général festive pensée selon chaque projet. Parfois des performances comme c’est le cas pour le projet Station de la mémoire qui sera inaugurée par une performance de Christian Etongo, performeur camerounais accompagné par les élèves du Collège St Michel. C’est aussi des déambulations dans les quartiers à la découverte des différents projets. Des moments magiques comme le projet Living Together d’Emile Youmbi : des ballons empreints d’articles de DUDH sont offerts à des passants puis relachés.
Le programme prévoie aussi des rencontres Ars and Urbis le 8 et le 9 à l’Institut Français de Douala……..
SUD2017_Programme_fr_A4
 À qui s’adresse le #SUD2017?
Le SUD s’adresse à tous les résidents de Douala, locaux et expatriés, aux jeunes scolarisés ou non, aux administrateurs camerounais, au secteur économique, aux pédagogues, au monde de l’art local et international (journalistes et critiques d’art, historiens de l’art, curateurs, artistes, galeristes et collectionneurs .., aux penseurs (philosophes, historiens, écrivains, psychologues, anthropologues.
Plus d’informations à télécharger sur www.salonurbaindedouala.org