Archives par mot-clé : danse

Were Were Liking soutient la Cie KUNDE en route pour le MASA.

2007, WEREWERE LIKING WRITER CAMERUN VIVE IN COSTA D’AVORIO; ©LEONARDO CENDAMO/ 
Elle fait partie des figures mythiques de l’Afrique artistique, la reine mère Were Were Liking est un monument africain de connaissance  qu’il faut à tout prix côtoyer quand on se lance dans le domaine de la culture.
J’ai toujours eu envie de la rencontrer pour échanger avec elle….mais alors intensément. Artiste pluridisciplinaire peintre, chanteuse, chorégraphe, écrivaine, poète, enseignante et prêtresse de la spiritualité africaine au service de sa communauté et sa diaspora, elle incarne cette femme africaine forte qui sait ce qu’elle veut, et sait ce qu’elle vaut!
Grande dame dans l’âme et généreuse dans le partage de ses connaissances artistique. Elle est au Cameroun depuis quelques jours sous invitation de l’association Mbog Lia’a. Elle vient soutenir la Cie Kunde qui s’apprête à aller au #Masa2018 où elle ( la compagnie) prestera sur les scènes off du Ki-Yi Mbock Village experience, que la marraine organise à Abidjan depuis 1995.
A travers l’encadrement apporté à cette compagnie, elle souhaite que la CIE Kunde essaie de mieux se mettre en valeur et surtout valorise mieux son art…..
Nous avons profité de la conférence de presse donné  à Douala  hier mercredi, pour laisser parler l’artiste afin qu’elle dise  l’objectif de sa présence au Cameroun entre autre.
La Cie Kunde en pleine action :
A deux jours de leur spectacle, la Cie Kunde nous promet de belles choses , Franck Ngouma  chef d’orchestre , d’ailleurs le réitère dans cet extrait sonore.
Le rdv est pris pour le 23 février à L’institut français de Douala pour vivre ce grand moment avec  la cie Kunde qui excelle dans les danses patrimoniales du peuple bassa et des peuples bantou.

Urban Ladies Acte 5…le retour sur scène des ladies du milieu urbain.

Il faut pourvoir compter avec les ladies quand on parle du mouvement urbain au Cameroun. Après une longue attente, la 5e édition des urban ladies reprend l’affiche ce 31 Mars à L’Ifc de Douala. Pour cette édition le promoteur Achille Djoumessi nous révèle   » nous avons choisi les filles qui se sont illustrées tout au long de l’année et dont nous estimons qu’elles méritent encore plus d attention de par là qualité de leurs œuvres. Nous avons ciblé celles ayant au moins un vidéogramme, ce qui constitue déjà une Bonne base pour exploser. »
L’objectif de cette scène toujours selon le promoteur  » est de créer un point focal pour la découverte des artistes féminins de musique urbaines qui évoluent le plus souvent en rang dispersés dont la plus part sont encore dans l’ombre. »
Notons qu’il n’y aura pas que du chant, mais également de la danse.C’est donc une occasion de découvrir ou de redécouvrir les ladies :
-Mimie dans un registre dance hall
-Blanche Baily dans de l’afro pop
-Nelly Moukoko dans du hip hop et de l’afro pop
-Ewube dans du dance hall
-Z-Tra dans du rap, slam et chant
Bien entendu  avec la présence de Lady B en tant que marraine de cette 5e édition.