Archives par mot-clé : #Covid19Cmr #Quarantaine #Yaounde #Covid19 #Stress #MonHistoire #Quotidien #Cameroun

#RetourAuPays…plus que quelques heures pour la fin de la quarantaine…J’ai enfin le précieux sésame #Covid19Cmr

12 avril 2020


Dimanche de Pâques

Joyeuses Pâques à tous!


J’ai passé la nuit à créer des visuels pour la célébration de pâques.
Je refuse d’être ébranlée par quelconque information en ce jour. Le matin, je fais une prière spéciale. Je mets le volume de ma sélection gospel à fond.  10 : 00 , l’un des médecins m’annonce que je dois refaire le test. Je souris. Qu’en est-il de mes résultats ? Ils nous font comprendre « qu’arrivé presque au terme de 14 jours de quarantaine et resté asymptomatique, on doit être  ré-testé ». Bon, OK! Qu’en est-il donc de mes résultats ? … Ils ne l’ont pas toujours ! Je souris encore. 
Rien ne pourra ébranler ma bonne humeur en ce jour spécial. 

J’écoute le nouvel opus de l’artiste Sanzy Viany, #Oledma une douce adoration dont la mélodie est juste sublime ! Je l’écoute en boucle pendant près de 30 minutes tout en dégustant mon petit-déjeuner. https://www.youtube.com/watch?v=hjIGQ_hoFjg
Vers 11 h, l’un des médecins m’informe qu’une équipe médicale devra être là sous peu pour le prélèvement.
Je rentre en chambre et poursuis ma séquence louange et adoration avec une autre sélection. Je décide également d’envoyer les souhaits de Pâques à des proches, amis et connaissances. Petit coup de fil à la maison afin de souhaiter bonne fête aux des garçons. 

Mon pain choco!

Mon ange-gardien Mimi prend de mes nouvelles et promet me rapporter le sac de voyage que je lui avais demandé. Mon déjeuner est servi vers midi, je mange avec beaucoup d’appétit.
J’allume la télé et décide de regarder un film nigérien. Vers 17 h, Mimi est à la réception. Le médecin va récupérer mon paquet et me le remettre . Ilcontient ; un sac de voyage, des viennoiseries et des gants. C’est cro cro  bon le pain choco ! (rires)

Trop bon mon dîner

Le dîner alors! il était juste succulent! Je me suis dit que cette dose d’amour culinaire annonçait surement une bonne nouvelle. Mais dis donc, jeune dame c’est Pâques! Tu l’as oublié?


Je reçois l’appel de Brice Albin, l’un des meilleurs animateursau Cameroun. Il souhaite qu’on fasse un live facebook ce soir afin que je raconte un peu comment je vis cette pandémie d’Abidjan à Yaoundé. Chose que j’accepte volontiers. Le seul hic ! Mon Skype, ne fonctionne plus du tout sur mon laptop. Du coup, il faut supprimer et le télécharger une fois de plus…j’ai même oublié le mot de passe… (rires) ; on fera un essaie d’appel vidéo pour s’assurer que tout marche bien juste après.

Mon précieux sésame….finalement!


Le temps passe, et toujours pas d’équipe médicale. Vers 19 : 45, je suis appelée à me rendre à la réception pour récupérer mes résultats. 19 h 52, je l’avais en main le précieux sésame. Celui qui m’a valu des nuits d’insomnies, des jours de stress et d’angoisse ! J’ai signé une déclaration sur l’honneur et je suis remonté en chambre, annoncer la bonne nouvelle à la famille. Je suis heureuse et me vois déjà à la maison. Mais avant, il y a encore une dernière étape à franchir : récupérer mon passeport demain à l’aéroport. Si j’ai pu affronter cette phase malgré le stress, le plus dur reste à venir, faire respecter les gestes barrière par les gens autour de moi. 


Remerciements

Merci à tous!


S’il y a une chose dont je suis reconnaissante, c’est la façon avec laquelle j’ai été traitée, avant et durant mon séjour. Tout n’était pas parfait, mais franchement, mon histoire était différente de beaucoup d’autres personnes mises en quarantaine. Il serait bien que chacun puisse raconter sa propre histoire . Il y aura plusieurs versions c’est sure, et ça permettra de mieux comprendre comment les choses se sont passées de l’intérieur. Car, vivre ça de l’intérieur est différent. Au gouvernement qui a pris en charge toutes les dépenses, celles liées au voyage retour d’Abidjan à Yaoundé , les frais d’hôtel jusqu’au test effectué. Je dis merci.
Le personnel de l’hôtel pour l’accueil chaleureux malgré la pandémie. Même si les premiers jours n’étaient pas faciles, car tous n’avaient pas toujours les gants, il faut avouer qu’il a été professionnel et respectueux.
Les deux médecins qui ont assuré notre suivi . Vraiment chapeau bien bas messieurs les doc ! Parfois, je ressentais la gêne quand vous n’aviez pas toujours les réponses à nos préoccupations. Vous avez fait de votre mieux pour nous rassurer à chaque fois, et pour ça, je vous dis merci. Je ne sais pas comment ça se passe pour avoir une promotion chez vous, mais je vous soutiendrai au cas où !
Au corps médical tout entier, ce n’est certes pas facile, mais merci pour le dévouement au quotidien.
À mes binômes, qui ont patienté, que je puisse avoir mes résultats afin de programmer le retour sur Douala ensemble.
Aux internautes qui lisaient et partageaient mon quotidien à travers la lecture de mes différents billets de blog.
Aux amis virtuels que j’ai eu grâce à la quarantaine.
À mon ange-gardien Mimi.  
À ceux qui sont et ont toujours été là pour moi… Je vous aime énormément.
À ma famille, merci énormément pour le soutien.
Aux garçons, maman vous aime très fort.
Aux artistes si nombreux à prendre de mes nouvelles quotidiennement.

A tous les soutiens multiformes. Ceux qui se sont inquiétés dès la fermetures des frontières. Pour les multiples campagnes de soutien et d’appel au retour sur les réseau sociaux , merci infiniment.
Au Seigneur pour ses grâces, encore plus, en ce jour spécial.
C’est un nouveau départ, je serai moins présente ici, mais, je viendrai toujours partager de moments croustillants et pétillants avec vous.
Excellente célébration de Pâques !

On le fait n’est ce pas?

À très vite!

#RetourAuPays Quotidien d’une quarantaine … #Part13 #Covid19cmr

11 avril 2020


Longue journée en perspective

Mesure à suivre dès lundi au Cameroun !


Au réveil, je me souviens que c’est l’anniversaire de mon ami et frère Didier Kouamo. Je lui adresse un happy birthday rapide avant de déverser ma colère sur twitter. La nuit était longue, très longue! Comment comprendre que neuf jours après avoir fait mon test, je n’ai pas toujours les résultats. Ce qui est fascinant avec les réseaux sociaux, c’est que chacun peut donner son avis sur tout. Je lis les commentaires suites à mon tweet, je ne réagis pas sur-le-champ. Tout au long de la journée, je vais recevoir des notifications et messages y afférent. Il y a ceux qui me demandent d’être forte, ceux qui sont très scientifiques, ceux qui me demandent de tagguer le Ministre de la Santé, ceux qui n’ont vraiment rien à dire, mais parle tout de même, bref ! Chacun souhaite me soutenir comme il peut. Pourtant, ça ne m’empêche pas de continuer à me poser des questions. Les résultats devraient déjà être sortis ! Pourquoi nous ne les avons pas ? À qui profite le fait de traîner à nous les remettre ? La faille, c’est à quel niveau de la chaîne de transmission des résultats ? Je veux bien savoir !

J’ai pris un de ces pulvérisateurs. Je le récupère une fois sur Douala


Pendant ce temps à l’hôtel, les passagers qui étaient déjà en possession de leurs résultats, et n’attendant que leurs passeports pour partir, ont été rédigés vers l’aéroport afin de les récupérer. Ils sont sommés de quitter l’hôtel. Mes binômes vont me laisser. Nous sommes tristes, mais il le faut. Quand je regarde l’heure, je me demande s’ils arriveront à temps à l’aéroport, encore que, nous sommes samedi. Comme je m’en doutais, dans le groupe, on apprendra que ce sera possible seulement lundi à 10 h pour ceux qui n’ont pas pu se rendre à temps aujourd’hui.
Le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner seront pris sans appétit véritable. Je pense avoir eu ma dose des réseaux sociaux pour aujourd’hui. J’ai même travaillé avec mon téléphone en charge (ne jamais le faire SVP). J’en ai profité pour acheter un pulvérisateur. Ça nous sera utile à mon retour sur Douala.


J’ai reçu beaucoup de coups de fil. Tous, veulent savoir comment je vais. Je vais bien, je puis vous assurer. Je suis beaucoup plus préoccupé par l’état de santé de Sieur Leuwe.
Les deux médecins qui nous suivent, se démerdent pour nous rassurer. Ils nous disent mettre la pression au niveau la délégation régionale de la santé afin d’avoir tous nos résultats. Seulement, rendu jusqu’à tard dans la nuit, aucun résultat n’était disponible. À noter que nous ne sommes plus que quatre, de la trentaine/quarantaine des passagers logeant à l’hôtel.

C’est amusant, pourtant c’est important.


Sous le conseil de Mimi, mon ange-gardien, j’ai essayé de regarder #TheVoice, sans réel enthousiasme. J’ai préféré écouter de la musique gospel jusqu’à ce que sommeil s’ensuive.

Demain c’est Pâques…. vaut mieux y entrer en douceur.

#RetourAuPays Quotidien d’une quarantaine… #Part12 #Covid19Cmr

10 avril 2020.

Je ne sais pas trop à quoi va ressembler cette journée.

Le ciel est radieux ce matin…dommage pour mon humeur!

Il fait beau ce matin sur Yaoundé.

Je me sens pourtant bizarre au réveil. Les rayons du soleil qui transpercent allègrement ma fenêtre, me laissent de marbre! C’est quoi cet humeur noir tôt comme ça? J’ai pourtant bien dormi!.

Après le fameux ‘bonjour’ usuel dans notre groupe whatsapp, je me mets à la rédaction du billet d’hier. Le stress de l’attente des résultats est toujours autant présent et me déconcentre de temps à autre. Je décide de faire un tweet à ce sujet, un peu comme pour me libérer l’esprit. Je me lève ensuite de mon siège afin de me dégourdir les jambes. Trente minutes plus tard, assise sur le lit, pendant que j’écoute la musique gospel, je reçois nos deux médecins pour la ronde quotidienne.

Rien ne se passe de particulier entre le petit–déjeuner et le déjeuner. C’est vraiment sans enthousiasme que je me mets à table.

Je pense beaucoup aux garçons, ils me manquent terriblement, surtout Nathan et Enzo, les deux derniers. J’essaie d’imaginer leur journée, que font-ils en ce moment ? Elie, a-t-il mangé ?  Olivier, suit-il ses cours en ligne ? Qu’ont-ils encore cassé à la maison ? Et Bryan alors? Je ressens une tristesse inexplicable. C’est plus tard que je comprendrais  la raison ; Sieur Leuwe, m’informera avoir eu un malaise dans la nuit, et se voulant rassurant,  il me dit que ça devrait aller. Je ne dois pas  m’inquiéter…Erreur ! Double stress ! De un, je ne suis pas à ses côtés pour avoir le cœur net, et de deux, je n’ai pas encore reçu mes résultats. Difficile de garder son calme, malgré les appels et la bonne humeur ventilée par les amis.

Le plein d’amour

Merci du fond du cœur 😍

Malgré ce mauvais vent , ce matin, j’e veux envoyer une tonne de tendresse à tous mes amis qui me soutiennent  depuis le début de cette épreuve, loin des garçons et de la famille. Vous êtes nombreux et vous vous reconnaissez. Je suis reconnaissante  et heureuse de vous avoir autour de moi. Je pense particulièrement ce matin à mon broth’art , l’artiste conteur   camerounais, Ondoa l’Afrikain. Depuis mi-mars, il m’a envoyé des messages   d’encouragements  et de réconforts TOUS LES JOURS. Il passait devant la  maison et m’envoyait les images de la route en chantier, des images prises par  lui, afin que je ne sois pas trop déconnectée des changements dans le quartier. A côté, je pense à mon frère Éric.  Je n’oublie pas mes consœurs et confrères, la famille, les ami(e)s et surtout ces anges-gardiens qui se sont levé instantanément afin de me soutenir, spirituellement, financièrement,moralement et matériellement… Akiba ! Moto  kwa ! Merci ! Thank you ! Grazie ! Matondo ! Imela ! Na som ! Asante sana ! Singuila ! Saha ! Matondi !

Un peu de soleil…

Sanzy Viany, une voix, un message, un sourire, une artiste!

Mon sourire revient instantanément, quand je pense au rendez-vous que nous avons donné aux fans de l’artiste Sanzy Viany, le soleil de la Lekie, ce soir à 18 h. Il est question, qu’elle échange avec les internautes. Elle en profitera pour revenir sur les mesures d’hygiène contre le coronavirus, rendra un hommage à Papa Manu Dibango, et, en exclusivité, elle fera deux chansons  du répertoire de son nouvel album #MaPromesse. Quand nous terminions le direct, nous étions à 3463 vues, 8885 personnes touchées, pour 200 likes et 300 commentaires. Ce fût un moment sympa avec elle. Nous espérons que vous seriez nombreux à vous abonner à sa chaîne YouTube VianyTV.

De nouvelles mesures contre la #Covid19Cmr

Je suis tombée sur les nouvelles mesures mises en place par notre chef du gouvernement, j’ai trouvé ça super ! Surtout le 5e point, qui va renforcer la sensibilisation chez les personnes en zones rurales. Vous vous souvenez du coup de fil de maman il y a quelques jours non ? J’ai eu peur pour elle, pour sa sécurité. Je pense que, le fait de sensibiliser en langues locales également, est une bonne stratégie. J’ai beaucoup aimé la façon avec laquelle, la chaîne nationale en sa version web, a mis les mesures en images. Je partage avec vous les versions en anglais.

En début de soirée, je me décide à faire une petite lessive. Je pense que c’est l’ennui. Car je ne pense pas que les deux  tricots que je veux laver sont vraiment sales. Je cherche juste un moyen pour être utile, quand je reçois l’appel de Mathias. Nous échangeons pendant une trentaine de minutes, avant que je rentre nettoyer les toilettes et prendre ma douche  en attendant  mon dîner. Vers 20 : 50, je perçois encore du bruit dans le couloir. Je n’en suis pas inquiétée. C’est l’appel de mes binômes, un peu plus tard, qui me fera comprendre que certains passagers ont libéré l’hôtel. Encore des personnes qui partent, et moi, je ne sais toujours rien de mon statut ! pfffff

#RetourAuPays Quotidien d’une quarantaine #Part11 #Covid19

Jeudi 09 avril, 2020

Les émotions du matin

Deux jours à faire semblant  de ne pas penser à ses résultats. Je me lève toute anxieuse. Pourquoi ça traîne tellement ? Je pense à tout ! Mon imaginaire me conduit vers des idées les plus loufoques ! Pour essayer de m’évader,  je prends des nouvelles des amis sur la toile. Eh oui ! Toute action que je mène, vise un but bien précis : retrouver un semblant de chaleur humaine… même si,  virtuelle.

Bonjour monsieur croissant!

Je ne sais pas si je suis en colère, en tristesse, ou juste dégoûtée, mais, je me pose beaucoup de questions… Sieur Leuwe m’appelle pour prendre de mes nouvelles et se rassure de ce que, j’ai pratiqué des exercices physiques ce matin. Pour dire vrai, j’ai regardé sur Facebook et je  faisais beaucoup plus les mouvements  avec les yeux. Pas vraiment envie de me bouger. Même mon croissant n’était pas très attirant ce matin durant le petit-déjeuner. Je ne parle même pas du jus de gingembre que j’ai reçu, je n’ai pas adhéré du tout! Un peu plus tard, deux membres du groupe  vont signaler n’avoir pas reçu le  leur. Heureusement, l’hôtel se chargera de leur en apprêter un rapidement.

Mon ange-gardien, un vrai ange

Merci ange-gardien.

La journée se passe plutôt sereinement. Je reçois un autre paquet de mon ange gardien, Mimi.  Le procédé pour déposer le paquet à la réception de l’hôtel, est le même que les jours précédents. Après l’avoir désinfecté, le médecin se charge de  me l’apporter en chambre On y trouve, des biscuits, des chips, du savon, une brosse à linge et du thé, une boisson que  consomme énormément dorénavant. Elle a même pensé à un insecticide… Que ferais-je sans elle ?! Depuis deux nuits, j’ai deux moustiques qui sont venus se confiner dans ma chambre. Blague à part! Je les  soupçonne d’ailleurs, d’être en couple ! Désolé pour eux mais, ils vont me sentir passer les amoureux!

Inspiration nuitamment divine!

Surfer fait du bien vous savez!

Dans la nuit noire (rires) …ou au petit matin ? Dites-moi 3 : 00,  c’est la nuit ou le matin ?  Bref, lors de mes nombreux moments d’insomnies, j’étais sur Facebook à explorer de nouvelles choses. C’est devenu un peu mon dada. Je ne suis pas très fan de direct vidéo, sauf en cas de promotion d’un spectacle, d’une conférence ou autres. J’avoue que, je ne sais pas trop ce qui m’a poussé à examiner cette option de près. Je n’avais pourtant aucune envie de faire un live… Voilà que je tombe sur l’option audio ! Quelle joie ! Je décide de le tester en après-midi, il est 13 : 30 par là.  J’échange pendant  une quinzaine de minute avec des amis qui sont connectés. Une vingtaine à peu près. Ça marche plutôt bien.

Faire travailler sa cervelle

Toi , tu te retrouves où selon le schéma?

Si mes journées semblent si aériennes, c’est par ce que je n’ai pas encore reçu les documents qui me permettront de me concentrer définitivement. Tout comme, je suis en attente de mes résultats de la #Covid19, j’attends  également de recevoir, des travaux de traductions. Au moins, je pourrais penser à autre chose carrément. Un cerveau qui aire, n’est ni  bon pour mon moral, ni pour ma santé.

La soirée s’annonce douce, vivement que je puisse retrouver un doux sommeil également.