Les vraies célébrations se font avec un millésime.

C’est le grand jour, papa reçoit sa médaille de travail ce jour. Une célébration que nous préparons depuis plusieurs mois déjà.

Depuis 4 jours, la maison est pleine, des membres de la famille s’activent, certains au ménage d’autres à la cuisine avec maman , pendant que les hommes font des achats de boissons et tous ceux qui sera consommé.
Il y a deux jours nous étions à Youpwe ( petite localité dans la région du Littoral, réputée pour la vente de poissons frais), ma tante et moi. Grâce à sa force de persuasion , elle a pu obtenir un bar d’environ 10 kilogrammes a moins de 15000FCFA. Un poisson destiné spécialement à la braise selon les explications qu’elle m’a donné.
Une fois de retour, elle s’est mise à le nettoyer minutieusement . Pendant ce temps, j’étais à la tâche pour d’autres travaux à fournir. Maman avait prévu un menu des plus costaud afin d’honorer son mari et par ricochet les nombreux convives attendus pour la célébration.

Des entrées froides et chaudes certaines dans des verrines, des olives et des canapés. Pour le plat de résistance ; du ndole, du poulet frit, des gambas, des boulettes de viande, du rôti de porc, des légumineuses, du pistache, du méchoui, la sauce jaune, le mbongo, les fricassés de poulets, du plantain vapeurs, du riz cantonnais, des frites de pommes, des battons de manioc, des brochettes, du poisson braisé, en dessert ; tout un assortiment de fruits en plus des sorbets. C’était la première véritable célébration dans la famille, ils ont mis le paquet afin qu’elle réussisse.
Maman avait demandé à quelques membres de sa réunion à venir lui donner un coup de main, sans oublier les tantes et cousines qui ont fait le plein de la maison.
L’ambiance était bon enfant, les fritures ont été faite en journée la veille de la fête. Tout est passé, plantains, poissons, poulets, les biscottes etc. Vers 19h, les grandes tantes ont mis le « kondre » au feu, un pot au feu de plantain et de gibier. Ainsi que le met de pistache. Deux grosses marmites auxquelles il fallait du feu en grande quantité toute la nuit. Au petit matin, le ndole, les différentes sauces, le méchoui ont été apprêtés et concoctés en dehors du gros poisson à la braise et les brochettes qui ont été mis à la braise vers midi.
Toutes les entrées ont été faites par les cousines. Papa a une cousine spécialiste de pâtisserie, elle nous a bluffé par un assortiments de gâteaux, de tartes, de pizza.
À 14h tout était prêt pour la service traiteur fait maison !
Elle était belle la table, drapée de blanc, les assiettes bleus claire avaient des bordures dorées rendant le tout juste une tuerie visuelle !

Dans le bar monté spécialement pour l’occasion, les liqueurs étaient placés à gauche , un peu plus bas les boissons gazeuses, en dessous les jus naturel servi tube en forme de fontaine. A gauche …..du champagne…. Pas n’importe quelle marque !

Je me rappelle que papa nous avait dit que la fête sans ce champagne ne devrait pas être belle ! Un champagne réservé le précisait il a ‘ ses invités VIP.’

Déjà que la position de la bouteille donnait une fière allure et une finesse à ce côté du bar.
Quand le buffet a été lancé , il fallu tout un cérémonial pour que papa fasse servir les bouteilles de champagne a ses invités. Je pense que c’est là que j’ai compris surtout quand il a appelé son épouse et tous ses enfants afin de nous offrir chacun une coupe ! Du Moët et Chandon Impérial ! J’en goutait pour la toute première fois….Je devais avoir 15ans à cette époque.

Dès lors je me suis dit que quand je serais grande j’en offrirai a mes amis de valeurs. J’ai dû attendre avoir 21 ans pour le faire.
Je venais d’avoir mon master en management des projets ! J’y ai invité des amis de qualité afin de célébrer cette réussite un peu comme font les stars américaines . Papa et maman m’ont honoré de leur présence, au moment de sabrer le champagne, j’ai regardé papa je lui ai souris. Il m’a prise dans ses bras afin que nous puissions savourer ce #MoetMoment en famille !

Je venais d’entrer dans la cours des ‘grands’
Si j’ai multiplié ces moments avec beaucoup de plaisir, et cette année je me rend compte que j’ai participé à le faire apprécier dans mon entourage. AU delà de ça , il célèbre son 150eme anniversaire en entant le champagne le plus apprécié dans le monde.
Je suis fière de participer a sa célébration au Cameroun 22 juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *