Vernissage : Le camerounais Samuel Dalle partage son "retour aux sources" à Douala

Samuel Dallé, artiste plasticien présente #ROOT


Une exposition dont il a le plaisir de vous convier durant plus de deux mois.
Son travail met en scène une dualité de la vie, du retour à nos valeurs, à l’appropriation saine de la culture des autres.
Il puise dans la force de sa tradition, des éléments modernes qui étalent et nous montre notre société. Son discours est encré dans l’appropriation de nos valeurs ancestrales afin de mieux surmonter l’avenir. Savoir d’où l’on vient afin de savoir où l’on va est un peu ce leitmotiv qui guide ses pas, sa vision, ses tracés.
 Dans un monde où le showbizz et le paraître sont à la une, il serait intéressant qu’on revienne à la source même de l’existence afin de revoir nos pratiques et nos valeurs. 

Toile de Samuel Dalle

C’est dans état d’esprit qu’il nous invite justement à partager ‘son retour aux sources‘ avec ces nombreuses articulations.

Il présentera une cinquantaine de tableaux durant l’exposition ROOT du 30 novembre au 31 janvier 2018 à Bolo Espace Art situé au camp Yabassi à Douala. 
Mme Edith Mbella, galeriste et directrice de cet espace qui accueille cette exposition revient sur les raisons du choix de Samuel Dallé comme artiste retenu.
Edith Mbella en pleine préparation de l’exposition


Quelques tableaux de l’artiste. Merci à HC
@crédit photo HC

@crédit photo HC

@crédit photo HC

@crédit photo H C

Quand vous regardez ces toiles, que retenez-vous?
Voici une qui me plait beaucoup et je souhaite avoir votre avis dessus….

Jusqu’à ce que Samuel Dallé me révèle des choses sur ce tableau…. j‘étais complètement à côté de la plaque!
Son explication :

Aujourd’hui, il est bien de comprendre les artistes dans leurs cheminements et leurs prises de position dans nos sociétés. L’occasion vous ait donné de venir à la rencontre de ce plasticien camerounais le 30 novembre….D‘ailleurs voici votre invitation !

Rendez-vous prit  pour l’exposition #ROOT le 30 novembre 2017 à 18h à  Bolo  espace art et culture!
 

Culinaire : des spaghettis pour la semaine italienne de la cuisine!

Mon plat du jour parsemé de fromage!

Je n’aurais pas pensé mieux ! Surtout que c’est LE plat par excellence des Italiens. 

Je fais partie des privilégiés qui ont pu déguster des pâtes cuites différemment durant la semaine que l’ambassade d’Italie consacre à sa riche cuisine.
C’est donc fort de cette invitation que je me suis rendue à Yassa chez Broli, qui justement fabrique des pâtes alimentaires italiennes. Au menu, il y avait certes des pâtes, mais également des canapés et des boulettes de poissons.

Amuses gueules!

Boulettes de poissons! miam

Mes spaghettis etaient accompagnées d’une  bolognaise faite pas comme à la maison, je l’avoue.  Saveur et goût n’avaient rien à voir avec ce que je me tue à concocter pour les enfants! 
C’est le chef LOVADINA EZIO  qui a  donc gratifié les consommateurs de différentes sauces qui vont bien avec les spaghettis. C’était une belle demonstration en direct tous cas! 
Le chef Ezio en pleine service!

Spaghettis à la bolognaise! Miam

Comme je suis fan de vous, j’ai eu un petit entretien avec le chef qui revient sur une sauce connue de tous! 

On se prépare pour se rendre en usine.

Les confrères!

J’ai profité de cette journée pour visiter cette usine de production de pâtes longues (spaghetti) et de pâtes courtes (macaroni). Les mesures de sécurité pour arriver dans l’usine sont très strictes, c’est pour cette raison que vous avez pu m’apercevoir en une sorte de blouse verte avec un couvre tête avec d’autres confrères de la presse digitale et traditionelle.
Dans cette grosse unité de production qui a un processus de fabrication de 2 tonnes/heure, il y a de quoi féliciter le toute la chaîne mobilisée autour….. Et puis je me suis toujours demandée comment on fabrique effectivement toutes ces pâtes que nous affectionnons tant. La réponse est venue de Broli justement qui a bien voulu nous donner les informations nécessaires.
J’ai aperçu de grosses machines, des laboratoires, la salle de contrôle, celle de stockage, la salle de plonge. 
Si j’ai remarqué que le processus de fabrication est méticuleux et suivi à la loupe, je déplore quand même un peu le dégrée de chaleur dans la grande salle des machines dans laquelle les employés doivent y passer 8h. (J’avoue qu’on m’a expliqué les raisons pour lesquelles il fait si chaud là-bas…. Mais bon!). 
Malgré le refus de prendre des photos de cette usine, j’ai rencontré le chef d’usine M Tchamtio Cyrille qui revient sur les 4 phases de fabrication des pâtes. Attention quand même à vos tympans, car il y a eu beaucoup d’interférences pendant notre entretien.

Voilà !!! Vous et moi savions désormais comment on fabrique nos pâtes alimentaires. 
Grâce à cette visite, j’ai noté quelques chiffres pour vous.
Il y a 1 matière première ….Le blé dur
Dans l’usine, il y a 4 équipes qui travaillent et ce relais par jour au quart.
Les employés sont tenus à respecter 8H de travail par jour.
Il y a 200 employés dans cette usine.
On retrouve un peu plus de 90% du personnel  qui est camerounais.
Dans la salle de contrôle, il y a 4 opérations à respecter, 
Pétrissage
Pressage
Extrusion
Séchage
Moi, j’ai eu la chance déguster mes spaghettis arrosés d’un moelleux  fin et exquis que j’ai également découvert. 
Belle découverte! Fruité et fin!

Heureusement que le DG M Kenmoe André Paulin n’était pas loin, entre deux petites gorgées, , j’en ai profité pour en savoir plus sur son entreprise.
M Kenmoe André Paulin PDG


Pour cette édition du cooking show durant la semaine italienne de la cuisine, je peux juste clamer haut et fort….C‘était la pâte d’y être !